Menu

Les 3 leçons de la bougie


Rédigé le Jeudi 5 Avril 2018 à 10:58 | Lu 187 fois | 0 commentaire(s)


Fixer la flamme et ne penser à rien. Apprendre d’elle. Apprendre les trois leçons. Les trois leçons de la bougie, les trois leçons de l’énergie.

Elle est la flamme de l’inspiration, la flamme amoureuse, le feu sacré, la lueur dans les ténèbres. Tous les poètes l’ont chantée. Même lorsque la lumière éclatante et crue d’une journée ensoleillée évince sa lueur discrète, elle n’en continue pas moins de briller. Elle s’élève, c’est sans doute pour cela qu’elle est devenue symbole de spiritualité. C’est l’étincelle du divin en nous. Comme nous, elle a besoin d’oxygène et elle a besoin de matière. Comme nous elle a besoin de la matière pour s’affranchir de la matière. Comme nous elle est attachée au monde d’en bas et elle s’élève vers le ciel. Incroyable alchimie qui transforme la cire froide en pure énergie ! La matière devient énergie, la matière devient lumière, la matière devient esprit.
La transformation par l’énergie, première leçon.

En haut, près de la flamme, il fait chaud, on se sent en sécurité, tout s’éclaire, tout fait sens. En bas, loin de la flamme, le monde est dur, froid et obscur. Pourtant, l’un ne va pas sans l’autre. Lorsqu’on est au plus bas, la lueur qui brille à l’autre bout, à la sortie du tunnel, nous permet de garder espoir, de ne pas baisser les bras, de sauvegarder la part de conscience qui nous différencie des animaux et nous rapproche de Dieu. Lorsqu’on est au plus haut, l’obscurité sans fond qui nous guette au moindre faux-pas nous rappelle notre condition de mortels, notre matérialité, pour nous mettre en garde contre les vertiges des hautes sphères, l’orgueil, la démesure. A chacun de trouver son équilibre, entre ombre et lumière, matérialité et spiritualité, contemplation et action.
L’équilibre par l’énergie, deuxième leçon.

Mais la leçon suprême de la bougie, c’est sa constance. Sa détermination. Sa droiture. La bougie, c’est le fil à plomb, trait d’union entre la terre et le ciel. La seule façon de la détourner de son objectif, c’est de l’éteindre. De la faire disparaître. De lui ôter sa raison d’être, sa condition de bougie. Sinon, rien ne la distrait, rien ne l’arrête, rien ne la fait douter. De façon irrépressible, elle continue à se nourrir de la matière pour s’élever vers le ciel. Un courant d’air ? Qu’importe ! Elle vacille et s’élance à nouveau… Tant qu’il reste une once de matière, elle se consume et poursuit son but. De même, nous pouvons apprendre la constance, et tant qu’il reste une once d’humanité en nous, progresser, grandir, s’élever, s’éveiller. Ne jamais perdre de vue le but ultime, la quête de l’étoile, la flamme éternelle.
L’aboutissement par l’énergie, troisième leçon.

Transformation, équilibre, aboutissement. Cycle sans fin, toujours recommencé, d’étape en étape sur le chemin de la conscience. Tant qu’il y aura des bougies, tant qu’il y aura des hommes…
 
 




Nouveau commentaire :


Holistique ? Qu'est-ce que ça veut dire ?







Les 3 leçons de la bougie

05/04/2018 - Livia D'Angelo

Les guides de lumière, brève introduction

15/01/2018 - Livia D'Angelo

Purification des espaces

29/10/2017 - Stephanie Saujot

REIKI III

03/07/2017 - Hélène Susini






Partager ce site



Liste de liens